"Se souvenir du passé pour ne pas risquer de le revivre"


74 ème anniversaire de la libération de la Drôme

 

Ce vendredi 07 septembre 2018 à 11h  au mémorial de la résistance de Mirmande cérémonie commémorative du 74ème anniversaire de la Libération de la Drôme, organisée par les membres du Bureau de la Fédération des Unités des F.F.I de la Drôme et de la Mémoire de la Résistance, cette commémoration a pour but d’honorer la mémoire de ceux qui ont contribué à libérer la Drôme.

Il y a 74 ans, la France se libérait. Les débarquements des alliés en Normandie en juin 1944 puis en Provence au mois d’août sonnèrent le glas de l’occupation nazie. Pris en étau, les armées de l’occupant reculaient partout devant les assauts alliés aidés par les actions d’une Résistance, sortie de l’ombre. La libération prit encore de nombreux mois puisque la France ne fut totalement libérée qu’en mai 1945 à la chute des dernières poches de l’Atlantique.

La position stratégique du département de la Drôme dans le couloir rhodanien n’avait échappé à aucun des belligérants. Voie de retraite des armées allemandes stationnées sur les côtes méditerranéennes, ses infrastructures ferroviaires, routières avaient un intérêt stratégique majeur.

Les alliés, aidés par les FFI, tentèrent d’encercler les allemands dans le secteur de Montélimar, aidés par le sabotage du pont de Livron. Les combats y furent intenses, les pertes lourdes dans les deux camps. Les allemands perdirent beaucoup de matériel mais purent sauver une majorité de leurs troupes. Ils menèrent des combats d’arrière garde lors de leur retraite vers le Nord. Montélimar fut libérée le 29 août, Romans-sur-Isère le 30, Valence le 31. La dernière commune à être libérée fût Saint Rambert d’Albon dans la nuit du 31 août au 1er septembre.

Au total 1515 noms, 1515 héros « ordinaires » qui consentirent le sacrifice suprême au nom de valeurs, de principes qui les animaient et les dépassaient.

L’honneur de la Drôme fut de devenir, très rapidement, c’est à dire dès 1940, un foyer de résistance.

 


CEREMONIE - HOMMAGE à notre ami Résistant Marcel PAQUIEN de Hauterives :

La cérémonie en l' honneur de notre camarade résistant Marcel Paquien de Hauterives a été émouvante par la présentation de Gilles, le message de Annie Pez, présidente départementale de l'ANACR 26 et les informations sur la famille pendant la guerre apportées par Christian Paquien, fils de Marcel. Ivan Rabatel (le beau-frère de Marcel) a joué le chant des partisans. La famille : enfants, petits-enfants a apprécié de se retrouver pour retracer l'histoire de leur famille : l'histoire du pays dans la grande histoire de la France.



Qui sommes nous ?

L' ANACR et son comité Drôme Nord a pour objet de perpétuer la mémoire et l'esprit de la Résistance en transmettant aux générations présentes et futures les idéaux communs aux Résistants, exprimés en premier lieu dans le programme du CNR (Conseil National de la Résistance).

 

Elle lutte contre les idéologies d'inspiration fasciste, la xénophobie et tous les racismes. L' ANACR est par ailleurs une association pluraliste sans distinction politique, philosophique ou religieuse.

 

Nous vous rappelons que l' ANACR des Résistants, née dans les années suivant la dernière guerre, a eu la sagesse, en temps utile, de solliciter des générations plus jeunes, les "Amis de la Résistance ANACR" se reconnaissant dans la mémoire et les idéaux de leurs aînés. Leur intégration au sein de l' ANACR est aujourd'hui un gage de pérennité de la flamme de la Résistance.

 

Le comité Drôme Nord couvre les secteurs suivants : la vallée de la Valloire, la vallée de la Galaure, la vallée de l'Herbasse.

 

Son activité :

- manifestations patriotiques pour rappeler les sacrifices de nombreux Résistants tombés pour la liberté de notre pays,

- organisation d'activités publiques : conférences, expositions, projections de films, éditions et témoignages, etc...

 

Afin de se souvenir du passé pour ne pas risquer de le revivre, pour transmettre aux jeunes générations en renforçant notre Comité Drôme Nord, nous vous sollicitons pour nous rejoindre et adhérer au Comité Drôme Nord.


POURQUOI JE SUIS ADHERENTE DE L'ANACR 26 Drôme Nord ?

 

L'ANACR est une association nationale.

Mon grand-père paternel a été déporté à Mauthausen et n'est pas revenu.

Mon oncle de 16 ans a été déporté à Dachau, il est revenu. Il a milité toute sa vie pour que plus jamais semblable horreur ne recommence.

Maintenant il n'est plus là et comme Amie de la Résistance, j'ai décidé de continuer l'action.

Le nazisme est à notre porte. Pour ne plus risquer de le revivre, venez nous rejoindre et adhérer à l'ANACR 26 Drôme Nord.

Liliane