"Se souvenir du passé pour ne pas risquer de le revivre"


Ce livre veut faire entendre les voix des modestes, des volontaires de ma région la Drôme des Collines dans la période de 1940-1944. A travers les récits, les témoignages des maquisards, des FTP de Galaure et de l'Herbasse, on voit que les habitants refusent l'occupation sauvage de l'armée allemande encadrée par les SS. Le livre est né de l'engagement des familles Pierre Robert et Gaby Chevalier, Lucien Nivon et Claire Bret : ce sont ces familles qui ont été les artisans de la mobilisation : de multiples aides aux maquis, informations, coups de mains, aide matérielle, organisation des caches pour les requis au STO, FTP repérés par la milice ou la Gestapo. C'est ainsi que des familles ont caché des résistants au risque de leur vie. C'est ainsi que la chaîne humaine des FTP a permis d'accueillir Elsa Triolet et Louis Aragon chez Claire Bret à Saint Donat. C'est avec la participation de Gilbert Nivon, Henri et Marcel Robert que j'ai pu écrire ce livre. (M.Bret)


Difficultés au quotidien, prisonniers internés en Allemagne, réfugiés fuyant la zone occupée, internement d’étrangers et d’opposants à Vichy, rafles de Juifs… Et aussi la Résistance, dans une Drôme qui s’y est particulièrement illustrée, et fut un des premiers départements à être libéré. Sans parler de la bataille de Montélimar.

Pour la première fois un ouvrage couvre l’ensemble de l’histoire de la Drôme pendant la Seconde Guerre Mondiale et l’immédiat après-guerre.

300 pages, plus de 200 photos, cartes et croquis, sont proposés par une équipe travaillant depuis une quinzaine d’années sur le sujet : Alain Coustaury et Danielle Bertrand (agrégés de géographie et d’histoire), colonel Pierre Baillot, Jean Sauvageon, Claude et Michel Seyve, enseignants d’histoire auteurs de nombreux livres sur l’histoire drômoise de l’Ancien Régime à nos jours. Préface par Gilles Vergnon, agrégé d’histoire, maître de conférence à l’IEP de Grenoble.


Édition Comité ANACR Romans-Bourg-de-Péage.
Dans les collines du nord de la Drôme, à Peyrins, un très vieux château à l’orée d’un parc, des enfants, des dizaines d’enfants qui jouent… Dans ce décor du château de Sallmard qui respire la paix règne une femme d’exception dont le sourire bienveillant cache une volonté de fer et un attachement sans faille à la protection des filles et des garçons qu’on lui a confiés. Cette femme, c’est Germaine Chesneau.
Elle a créé avec son époux un home d’enfants auxquels ils proposent « la joie de vivre ». Avant et après la guerre de 1939-1945, le vieux château offre à des centaines d’enfants un accueil chaleureux sous une autorité bienveillante et discrète. Mais pendant le conflit mondial, alors que se déchaînent la haine raciale et la folie meurtrière des nazis, le courage et la force de caractère de Germaine Chesneau vont transformer la vieille demeure en un havre de paix et de salut pour nombre de persécutés. Plus de 100 enfants d’origine juive y trouvent refuge et protection, échappant ainsi aux camps d’extermination. L’horreur se brise sur le courage tranquille d’une femme que les épreuves de la vie n’ont pourtant pas épargnée.
C’est cette étonnante et émouvante aventure humaine trop longtemps passée sous silence que relate ce livre. Les auteurs ont voulu suivre la « dame du château » depuis son engagement d’infirmière pendant la grande guerre, sa vie avec son époux et ses filles pour s’attarder plus longuement sur son action dans la période de la guerre.
Ils ont appuyé leurs recherches sur de nombreux témoignages et analyses de documents d’archives. Ils ont bénéficié de l’aide constante d’Andrée Vignard et de Marianne Ferrero, filles de Mme Chesneau.


Cet ouvrage de 190 pages en quadrichromie de Jean Sauvageon, Danièle Bertrand et Maurice Bleicher est illustré de plus de 150 documents iconographiques originaux, en grande partie issues du fonds documentaire de Mémoire de la Drôme. Les auteurs retracent les grands événements qui se sont déroulés en 1943-1944 en Drôme des Collines et Vercors, l'action des résistants et les exactions des troupes nazis. De nombreux témoignages d'anciens combattants enrichissent l'ouvrage. Une nouvelle édition de Mémoire de la Drôme réalisée en partenariat avec l'Association Nationale des Anciens Combattants et Amis de la Résistance à l'occasion du 70eme anniversaire de la libération de la Drôme.